Par où commencer … ?

En créant ce blog, 1000 idées à la seconde se sont jetées sur moi … et puis il fallut choisir.

Et bien, musique – animaux – musique – animaux… Choisir, il fallut, musique ça sera. Et oui, pas très original en soi, je le concède mais tellement ce que j’aime depuis fort longtemps.

Alors parlons de mes deux « crush » comme on dit en 2017.

Le premier, c’est RAPHAEL. Ça n’est pas qu’un coup de cœur parce que l’histoire dure depuis plus de 10 ans tout de même, avec des hauts et des bas, mais elle perdure.

Découvert avec son titre « Sur la route » en duo avec Jean Louis Aubert. Á ce moment ce fut un coup de cœur sympa…puis il y eut l’album « Caravane », et là ça s’est emballé.

 

J’avais 18 ans et cet album, c’est vraiment ce qui m’a collé à la peau pendant longtemps. Dans la voiture, dans le baladeur CD (oui je fais partie de cette génération utilisant ceci), partout ! Et ce fut aussi l’entrée dans une série de concerts, jamais rassasiée (de Bourges, à Aix les Bains, à Tours, en passant par Blois..puis Voiron, Belley…) Difficile à comprendre pour certains mais d’autres comprendront clairement.

De sacrés souvenirs bercés par des chansons comme « Caravane », « Ne Partons pas fâchés », « Les Petits bateaux » et surtout « Dans 150 ans ». Texte et mélodie touchantes, les sonorités étaient inédites pour l’époque. Et parfois, on aime et ça ne s’explique pas.

Puis il y eut d’autres albums…le suivant « Je sais que la terre est plate ». Là encore, ce fut de très bons moments musicaux, et puis quand on aime un artiste, on a envie d’y croire et d’aimer les albums suivants… mais peu à peu je dois l’avouer, les albums m’ont moins séduite.

Ce que j’aime chez un artiste, c’est quand on reconnait sa patte quand il écrit pour un autre chanteur. Et chez lui, je retrouve cela.

Pour Zaz il a signé « Eblouie par la nuit » ainsi que « La fée » et il a offert à Louane « Notre amour boit la tasse ».  A l’écoute de ces titres et sans le savoir, je me rappelle m’être dit instantanément « Mais ça ressemble bien à Raphi tout ça ». Et oui, ça parle amour, de 100 ans, de cons…

Raphael était (et sera toujours) ce premier artiste que je pouvais voir  et écouter des centaines de fois sans me lasser.  Et tout cela a laissé des souvenirs fous, des rencontres folles, des heures de route hyper chouettes, des longues heures d’attente, de l’excitation jusqu’à plus soif !

Un nouvel album « Anticycone » doit sortir le 2 Septembre…inutile de vous dire que l’attente est encore longue ! (Mais j’ai déjà eu la chance de lui poser une question au téléphone sur RTL2 ce printemps…youpiiiii)

Et voici mon second  crush  (je dis second car oui, pour l’instant pas de troisième).

Le voici ….. VIANNEY. Plus récent certes, mais en même temps, seulement deux albums à son actif et là, on peut parler de 2 perles.

Des tubes dans le premier comme dans le deuxième !

Ce crush découvert avec « Pas là » qui passait en boucle en télé. Et puis j’ai aimé direct, mais au début il faut se le dire, il y eut beaucoup de blagounettes autour de cette chanson. Alors on attendait la suite ! Et ce fut plus que concluant. Vianney joue avec les mots, avec la poésie et ça reste en tête et puis c’est empreint d’un positivisme qui fait du bien ! La recette idéale pour que ça plaise !

Clairement, le premier album « Idées Blanches », j’ai aimé de suite les titres radios « Je te déteste », « On est bien comme ça » ou encore « Véronica », puis il y a les autres aussi « Chanson d’hiver » ou « Mon étoile »… mais pas encore la démarche d’aller en concert (du moins pas l’occasion).

Puis il y eut le deuxième album, fin 2016… l’énorme coup de cœur qui m’a fait replonger dans le premier et en redécouvrir les textes !

L’album « Vianney »,  dès les premières écoutes, des chansons restent en tête comme « Je m’en vais », « Dumbo », ou « Moi aimer toi ». Ça tombe bien, ces titres vont passer en radio quelques semaines plus tard. Mais il y a aussi «L’homme et l’âme » sur les attentats, « Le Galopin », « Tombe la neige ». Enfin l’album  entier est une pépite.

Me voila donc prête à aller à sa « rencontre » lors d’un concert.

Lyon, fin mars et quelle claque ! Le petit gars, seul sur scène, guitare en main revisite ses chansons et nous fait partager des instants musicaux inédits pour ma part. Tout ce qu’on entend sort de sa seule guitare et de ses cordes vocales ! Prouesse hors catégorie ! Et me voilà conquise par cet artiste comme je le fus par Raphael. Et me revoilà partie à planifier sur la carte de France, les salles où je pourrais me rendre ! Á ce jour, 4 concerts planifiés… en fait quand j’aime un artiste, une musique je peux l’écouter et le voir en concert jusqu’à l’user et c’est ce qui me plait.

Il faut dire que chez Vianney, l’artiste, le chanteur, le musicien sont magiques mais la personne « sent bon l’amour jusque sous les aisselles » et du coup  on arrive même à apprécier ce petit bonhomme !

A me relire, il n’y a aucun doute, j’aime la chanson française !

 

 

Et quand j’aime un artiste, j’aime bien qu’il laisse sa griffe sur ma guitare! (Et là, je suis hyper contente en fait 😉 )

 

 

 

C’est parti pour un été de festivals ! La suite plus tard….

(au moment où je poste ce billet, je viens d’assister à 3 concerts de Vianney en 10 jours….je signe et persiste, je ne m’en lasse pas … 5 devraient du coup s’ajouter à la liste 😉 ) Peut-être, nous y croiserons nous !

 

4 commentaires

  1. J ai pris un grand plaisir à lire ton premier billet. Tu sais transmettre tes passions et partager tes expériences. Félicitation ma drey 💕

    Répondre
  2. Le prochain concert tu m’emmènes ? … non, mais vraiment !
    Beau design, le petit renard … 😉 , longue vie à ce Blog, bravo !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *