Bénévole heureuse de festival !

2018 est là ! Je te souhaite à toi, ta famille, tes animaux, tes amis, une année 2018 merveilleuse, douce, surprenante et rassurante !

Je voulais ainsi commencer cette nouvelle année en partageant un moment ultra important pour moi de l’année que nous venons de laisser derrière nous !

Depuis fort longtemps, l’événementiel  (musique, théâtre, radio…) me fait vibrer. Quelques années de bénévolat au sein d’une association culturelle, des dizaines de concerts, de spectacles, des stages en radio ; puis  le temps est passé. Les études, le concours, le travail…ceci n’appartenait plus qu’aux souvenirs.  Mais ça c’était avant… à 30 ans il ne fallait plus laisser cela derrière et y revenir m’était indispensable !

Me voilà partie en quête …

En mai, je vois une annonce pour l’éco festival Le Grand Son  qui recherche des bénévoles (j’avais d’ailleurs déjà mes places pour le concert d’un certain Vianney). J’écris, j’évoque mes envies, mes disponibilités. Quelques mails plus tard, me voilà recrutée à la commission … ACCUEIL ARTISTE     yeepppaaaaaa !

L’aventure allait pouvoir commencer ! Il faut dire que c’était pour moi une réelle épopée. Partir seule, une semaine, dans un lieu inconnu (1 h de chez moi… mais quand même), avec des inconnus, vivre quelque chose d’inconnu !

Petit pied à terre trouvé, il ne fallait plus qu’attendre la date.

Le 17 juillet arriva, j’allais enfin découvrir ce qu’était un festival du point de vue des bénévoles pour une semaine ! Je suis mon GPS et j’arrive dans  une station familiale vraiment toute mimi ! Clairement, je me dis que la semaine commence très bien à Saint Pierre de Chartreuse dans ce cadre idyllique.

Je m’aperçois alors que le centre du village se transforme  en grande salle de spectacle.

  Dès les premières minutes, je comprends qu’ un festival, c’est en fait une vie de petit village aux allures de colonie de vacances. Chaque jour, c’est plus de 300 bénévoles qui s’activent pour que tout soit prêt pour l’accueil des festivaliers comme des artistes et de leur équipe.

Dès le matin tôt, le cathering se met en place. Des dizaines de bénévoles s’affairent pour préparer les repas des centaines de bénévoles ainsi des artistes.  Il faut éplucher, couper, cuire, mijoter…

Puis le nettoyage du site …et il y a du travail. Une équipe de scouts a mis la main à la pâte tous les matins, très tôt !

Des dizaines de bénévoles avaient pour rôle de préparer les meilleures frites que je n’ai jamais mangées ! Eplucher et couper des centaines de kilos de pommes de terre pour servir le soir aux festivaliers ! Ainsi que la préparation des plateaux repas : tailler les planches chaque jour… et sans oublier les centaines de crêpes (voire des milliers).

Puis il y a l’accueil des artistes et des équipes (je ne détaille pas ici….mais promis….je le fais dans un autre billet).

Et les journées sont rythmées par les demandes des uns, les suggestions des autres. Un imprévu, des orages horribles…viennent parfois agrémenter les journées très remplies.  C’est tellement bon de courir partout, de trouver la solution à un petit problème ou de répondre seulement à une question.

Puis il y a des moments de relâchement : on se retrouve, on papote, on rigole, on dort aussi parfois…. 😉 Les enfants sont aussi impliqués dans la vie de ce festival. Des ateliers créatifs ont lieu et ils viennent présenter aux artistes leurs productions…parfois plutôt drôles.

Des jeunes ont suivi un stage journalisme lors de cette semaine. Peut-être de quoi faire naître des vocations. Les artistes se sont volontiers prêté au jeu. Ici Vianney prend le temps de répondre à nos journalistes d’un soir.

 

 

Et le soir vers 18h, l’arrivée des festivaliers commencent…la sécurité est primordiale et renforcée.  On court de droite et de gauche pour les derniers petits imprévus, les petites demandes…  L’ambiance monte. 

 

 

 

 

 

 

L’effervescence se fait sentir, l’adrénaline monte…les équipes des artistes se préparent, les artistes se concentrent…. Les cris vibrent sous le chapiteau…

Clairement, quand on fait partie de l’organisation, si petite soit la pierre qu’on ait apporté à l’édifice, quand la foule crie et que la première note de musique retentit…un frisson vous parcourt, les yeux pétillent, la fierté d’être là, à cet instant est si grisante.

Les concerts se déroulent, les artistes s’enchainent.  Petite scène extérieure en alternance avec la grande scène du chapiteau.

 

 

Puis il y a la fin, les festivaliers quittent le site, nous, nous restons.  On boit un coup, on fête la journée qui vient de se passer.

On attend le départ des chanteurs, on range un peu et go, au lit ! Il est souvent 1h – 2h du matin.

Puis ça n’est pas fini, car il y a l’after pour les bénévoles ! Mais petite joueuse que je suis, je n’y suis pas allée…le lendemain il faut être là vers 8h00 – 8h30.  Et pour ma part, il me faut quelques heures de sommeil pour être au top. Donc dodo, mais pour les fêtards il y a largement de quoi s’amuser !

Quoi de mieux pour conclure qu’un p’tit condensé de sourires …

A très vite 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *